Espace presse

Conseil métropolitain du 12 décembre 2022, Budget primitif 2023 : la Métropole Rouen Normandie, territoire pionnier de la transition social-écologique

Tout au long de l’année 2022, la Métropole s’est mobilisée pour faire face aux conséquences des crises successives à travers une série de dispositifs inédits, afin de protéger les habitants, les emplois, relancer l’économie locale, investir massivement dans la transition social-écologique et la résilience du territoire. L’impératif pour 2023 sera de concilier la préparation d’un avenir plus juste et respirable avec l’exigence de sobriété, conséquence de la crise énergétique et de la hausse généralisée des prix.

Pour Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Président de la Métropole Rouen Normandie : « 2022 a été l’année des nouvelles réalités, tant sur le plan climatique qu’économique : envolée des prix, notamment de l’énergie, succession de canicules et d’incendies, vague de sécheresse massive, retour de la guerre en Europe… À la crise sanitaire mondiale et à la crise environnementale s’est ainsi ajoutée une crise de l’énergie, dont on sait qu’elle a d’ores et déjà des conséquences immédiates et concrètes pour les habitants du territoire de la Métropole Rouen Normandie. Les entreprises, déjà lourdement impactées par les mesures de confinement liés à la pandémie, font désormais face à une augmentation massive de certaines dépenses.

Concernant la Métropole, l’année 2022 marque une rupture profonde du fait de l’inflation générale et de l’explosion de coûts extrêmement importants dans le budget de notre Établissement : index d’actualisation des coûts des services, matériaux et des biens ; coûts de l’énergie bien sûr. Certains postes de dépenses sont multipliés par 2 ou 3. Les recettes évoluent beaucoup plus modérément. Un effet de ciseau entre les recettes et les dépenses, d’une ampleur tout à fait inédite, sera constaté en 2022 et impactera fortement 2023.

La sobriété doit donc désormais être la mesure des choses. Face à la crise de l’énergie et à l’inflation, la Métropole doit adapter son fonctionnement et faire des choix, tout en maintenant le cap de la transition social-écologique, la préparation d’un avenir plus durable et plus désirable, la lutte contre les inégalités. 

Cependant les finances saines de la Métropole permettent de présenter un budget primitif 2023 conforme aux orientations budgétaires précédemment débattues. Il intègre le maintien d’un haut niveau d’investissement, axé en particulier, sur la transition social-écologique, le développement durable du territoire, l’amélioration du cadre de vie et la protection des populations dans l’urgence. Mais compte tenu de la dégradation extrêmement rapide de l’épargne en 2022 du fait de la crise énergétique, cet objectif ne pourra être atteint qu’avec un effort très important notamment concernant les dépenses de fonctionnement et ce dès 2023.

Les temps sont difficiles et les crises s’additionnent, mais nous refusons d’y répondre par la soustraction à nos devoirs. Nous ne cèderons rien de notre humanité et de notre solidarité.

On se bat, on ne lâche rien. »

Perrine Binet,
attachée de presse
02 32 76 84 2407 64 67 18 05

Hunault-Dequatremare Justine,
attachée de presse
06 60 71 99 61

Contactez-nous