Projet alimentaire territorial

ModeImprimer

Afin d’agir sur la relocalisation de l’alimentation sur son territoire, les élus de la Métropole ont validé à l’unanimité le Projet Alimentaire Territorial (PAT) de la Métropole en décembre 2019.

Occupant un tiers du territoire, l’activité agricole est encore fortement présente, dynamique et diversifiée : élevage, grandes cultures, maraîchage, arboriculture. Ce sont un peu plus de 250 exploitations qui travaillent sur le territoire et contribuent à l’économie locale et à alimenter les habitants.

C’est pourquoi la Métropole Rouen Normandie structure depuis 2012 sa stratégie agricole et alimentaire dont l’ambition est de maintenir une agriculture diversifiée et dynamique et d’accompagner l’adaptation vers des modèles agricoles durables et le développement des filières locales.

Les enjeux sont nombreux sur le territoire

stratégie alimentaire


Pour y répondre, la stratégie de la Métropole a été formalisée dans un Projet Alimentaire de Territoire, dont les neuf axes stratégiques sont :

9 axes

 

Le PAT a vocation à organiser la mise en réseau de l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire locale : producteurs, transformateurs, distributeurs et commerçants, restaurants collectifs et privés, jusqu’aux consommateurs finaux, afin de développer une économie alimentaire de proximité permettant à tous les habitants d’avoir accès à une alimentation saine et de qualité.

De nombreuses actions sont en train d’être déployées sur le territoire, à la fois par les services de la Métropole mais aussi par une diversité d'acteurs de terrains, pour répondre à cette ambition. Voici quelques exemples d'actions :

  • Accompagnement des communes dans l’approvisionnement durable de leur restauration collective
  • Réalisation d’une étude de structuration et de développement de la filière légumes de plein champ
  • Soutien économique aux agriculteurs développant des projets de vente en circuits de proximité ou de protection de la ressource en eau potable
  • Contribution au projet de création et de développement d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif spécialisée dans la création de petites fermes maraîchères
  • Mise en place d’une cellule d’animation foncière pour identifier les porteurs de projets en installation et les terres mobilisables
  • Soutien au développement de potagers urbains et potagers partagés
  • Organisation d’opérations de glanage après-récolte avec des structures d’aides aux plus démunis
  • Développement d’un atelier d’insertion de l’ANDES au sein du MIN en vue de valoriser les invendus alimentaires au bénéfice des épiceries sociales et solidaires
  • Animation de la Ferme pédagogique des Bruyères par le Champ des Possibles
  • Création d’une ferme urbaine par la Commune de Bois-Guillaume
  • Redynamisation du marché de producteurs bio de Darnétal
     


Au-delà, une multitude d’autres projets concourant à la transition agricole et alimentaire de notre territoire méritent d’être connus et valorisés.

C'est pourquoi la Métropole lance sa lettre d'informations du PAT

Raison sociale
Projet

* éléments obligatoires

Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à la Métropole Rouen Normandie afin de gérer vos demandes et à des fins statistiques d'utilisation. En savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits.


Aidez-nous à améliorer notre site

Astuce : pensez à utiliser notre moteur de recherche !

CAPTCHA
1 + 17 =