Espace presse

‘Armada : cette fois-ci les trains doivent être à l'heure !’

La 8e édition de l’Armada se tiendra à Rouen du 8 au 19 juin 2023, évènement majeur pour lequel le territoire se prépare à accueillir des millions de visiteurs et des bateaux du monde entier. En 2019, des travaux réalisés sur des voies ferroviaires en Île de France empruntées par des trains normands avaient entraîné de nombreuses perturbations pour les voyageurs qui avaient incontestablement pénalisé le bon déroulé de l’Armada. Nicolas Mayer-Rossignol, Christine de Cintré, Cyrille Moreau et Pascal Le Cousin appellent les Présidents de la Région Normandie et de la SNCF à engager un travail commun pour éviter de reproduire les erreurs de 2019 et proposer des axes d’amélioration. 

Par courrier du 21 juin 2022, SNCF Réseau a annoncé à la Métropole Rouen Normandie ‘surseoir à certains travaux préalablement planifiés afin d’assurer une circulation entre Paris et Rouen sur l’ensemble de la période (Armada 2023). Seules les plages horaires de 11h à 23h des samedis 10 et 17 juin feront l’objet d’un allongement du trajet de 30 minutes pour les trains entre Paris et Rouen’. L’arrêt temporaire de ces travaux sur la période de l’Armada est une excellente nouvelle. Toutefois, il est regrettable que celui-ci ne concerne pas également les samedis 10 et 17 juin 2023, tant l’affluence sera forte sur ces journées. Par ailleurs, de nombreux axes d’amélioration des mobilités ferroviaires sont envisageables, notamment en termes de tarification, d’amplitude horaire et de cadencement.

Appel de Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, Christine de Cintré, Conseillère métropolitaine déléguée en charge du tourisme et de Rouen Capitale Européenne de la Culture 2028, Présidente de Rouen Normandie Tourisme et Congrès et Cyrille Moreau, Vice-Président en charge des transports, des mobilités d’avenir et des modes actifs de déplacement et Pascal Le Cousin, Conseiller métropolitain délégué en charge du ferroviaire, adressé aux Présidents de la SCNF et de la Région Normandie :

« Messieurs les Présidents de la SNCF et de la Région Normandie,

Nous avons bien reçu le courrier de Monsieur Vincent Palix, Directeur territorial Normandie de SNCF Réseau, en date du 21 juin 2022.

Nous accueillerons du 8 au 19 juin 2023 la 8e édition de l’Armada, évènement majeur pour lequel nous nous préparons à accueillir des millions de visiteurs et des bateaux du monde entier. La précédente édition organisée en 2019 a rassemblé près de 4 millions de personnes. Cette fréquentation exceptionnelle témoigne de l’importance de ce grand rendez-vous pour le territoire.

En 2019, des travaux réalisés sur des voies ferroviaires en Île de France empruntées par des trains normands avaient entraîné de nombreuses perturbations pour les voyageurs qui avaient incontestablement pénalisé le bon déroulé de l’Armada. Les trains au départ de Rouen ne circulaient plus après 21h00, alors que les concerts et feux d’artifice n’étaient pas achevés. La durée moyenne des trajets pour faire les 120km entre Paris Saint-Lazare et Rouen était passée à plus de deux heures, avec parfois des trajets de 3h51mn ! 

Monsieur Vincent Palix indique dans son courrier du 21 juin qu’SNCF Réseau et la Région ont convenu ‘de surseoir à certains travaux préalablement planifiés afin d’assurer une circulation entre Paris et Rouen sur l’ensemble de la période (Armada 2023). Seules les plages horaires de 11h à 23h des samedis 10 et 17 juin feront l’objet d’un allongement du trajet de 30 minutes pour les trains entre Paris et Rouen’.

L’arrêt temporaire de ces travaux sur la période de l’Armada est une excellente nouvelle. Toutefois, il est regrettable que celui-ci ne concerne pas également les samedis 10 et 17 juin 2023, tant l’affluence sera forte sur ces journées.

Nous proposons d’engager un réel dialogue pour l’amélioration des mobilités ferroviaires à l’occasion de l’Armada 2023. Celui-ci pourrait être d’ailleurs l’occasion d’une réflexion commune pour renforcer les déplacements de voyageurs et le service ferroviaire. À l’heure où la Vallée de Seine Normande est engagée pour devenir Capitale européenne de la Culture en 2028, nous devons envoyer des signaux forts de modernité et d’attractivité.

Lors de l’Armada 2013, à l’initiative de la Région Haute-Normandie, une tarification spécifique à 5 € sur l’ensemble de la Région avait été proposée. Une initiative comparable pourrait être envisagée. Par ailleurs, il serait opportun que la fréquence des trains soit augmentée, ainsi que l’amplitude horaire, notamment en fin de soirée.

Nous sommes disponibles pour engager cette réflexion commune que nous estimons absolument nécessaire pour la pleine réussite de l’Armada 2023. »

Perrine Binet,
attachée de presse
02 32 76 84 2407 64 67 18 05

Hunault-Dequatremare Justine,
attachée de presse
06 60 71 99 61

Contactez-nous