Espace presse

« Il faut sauver Chapelle Darblay ! » De nombreux élus se mobilisent à travers toute la France et sollicitent le Président de la République

L’usine Chapelle Darblay, située sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie, est l’unique entreprise qui fabrique du papier 100% recyclé en France. Le site dispose d’une puissance de recyclage de 480 000 t/an, soit le résultat du tri de 24 millions d’habitants –un tiers de la France - par le biais de 350 contrats passés avec les collectivités territoriales. Ce fleuron de l'économie circulaire risque de fermer en juin prochain, si les pouvoirs publics n’agissent pas massivement et urgemment pour que son propriétaire finlandais, UPM, qui souhaite vendre, accepte les offres de reprises – car il y en a ! Aux côtés de Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, et Julie Lesage, Maire de Grand-Couronne, de nombreux élus se mobilisent à travers toute la France. Ils sont les 67 premiers signataires d’un appel adressé au Président de la République : notamment Anne Hidalgo, Maire de Paris, Édouard Philippe, Maire du Havre, ainsi que les Maires de Nantes, Rennes, Saint-Etienne, Cherbourg-en-Cotentin, Villeurbanne, Clermont-Ferrand, Nancy, Blois, Saint-Denis, Angoulême, Oissel et de bien d’autres villes. Des parlementaires ont également rejoint l’appel. Les premiers signataires demandent à l’État que soit engagé un travail commun pour soutenir la reprise de l’usine Chapelle Darblay, véritable symbole de la transition social-écologique.