Consultez les voeux de la Métropole Rouen Normandie
Aller au contenu principal

Espace presse

COVID-19 – Gestion des masques : Yvon Robert demande à l’État des consignes claires

Yvon Robert, Président de la Métropole Rouen Normandie, a adressé le 6 avril au Premier ministre un courrier demandant de clarifier la position de l’État sur le sujet des masques en vue d’anticiper l’après-confinement, même si celui-ci n’est pas pour tout de suite : « le port du masque sera-t-il prescrit ou recommandé ? Quel type de masque sera à utiliser et pour quels usages ? Le gouvernement envisage-t-il d’en assurer la diffusion » ?

Alors que se profile la prolongation du confinement sur le territoire français, les perspectives de sortie de crise demeurent des hypothèses : arrêt progressif du confinement, par zones géographiques ou par tranches d’âge, port du masque dans l’espace public. Une chose est sûre, des mesures sanitaires complémentaires devront être prises pour accompagner la fin du confinement.

Dans le contexte, les initiatives locales d’approvisionnement se multiplient dans une certaine cacophonie. Assurément elles ne favorisent pas une gestion coordonnée et efficace de la crise sanitaire à l’échelle nationale.

Pour Yvon Robert, Président de la Métropole Rouen Normandie, « Il nous faut un message clair du gouvernement. Un pilotage au niveau national. Sinon, nous ne pourrons apporter la garantie essentielle pour nos concitoyens face à cette crise : l’égalité d’accès aux protections élémentaires. Les élus sont pleinement mobilisés dans cette crise, dont la gestion globale est assurée par l’État, qui en a la compétence. Les initiatives locales sont essentielles. Mais elles ne trouveront de pleine efficacité que lorsque le gouvernement indiquera précisément comment nous devons anticiper et si nous devons anticiper une distribution massive de masques et sous quelles conditions. Pire encore, une organisation désordonnée des collectivités pourrait se traduire par une inégale distribution des protections. C’est pourquoi j’ai écrit au Premier ministre. »