Objectif 100% de TEOR à faibles émissions en 2026 !

  • Publié le 20/04/2022 - 14:04
Objectif 100% de TEOR à faibles émissions en 2026 !

La Métropole Rouen Normandie acquiert quatre bus électriques Ebusco et pourrait en commander 76 supplémentaires : objectif 100% de TEOR à faibles émissions en 2026 !

La Métropole Rouen Normandie a sélectionné l’entreprise Ebusco, dans le cadre d’un appel d’offres sans précédent, en vue d’acquérir à terme 80 bus articulés électriques. D’ici fin 2022, quatre bus électriques seront affectés aux lignes des Transports de l’Agglomération Elbeuvienne (TAE). 76 bus pourraient ensuite être déployés sur le réseau Astuce pour une livraison par lots entre 2023 et 2026 dans le cadre d’une option d’achat. Une phase de test d’un véhicule Ebusco est en cours depuis quelques semaines et se terminera le 4 mai. La Métropole engage ainsi une décarbonation massive de sa flotte de transports en commun et se donne comme objectif de dépasser 50% de bus à faibles émissions d’ici 2026. Pour les lignes TEOR, premières lignes de bus à haut niveau de service en France et en Europe, l’objectif est d’atteindre 100% de bus à faibles émissions en 2026.

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Cyrille Moreau, Vice-Président en charge des mobilités d’avenir et des modes actifs de déplacement, et Marie Atinault, Vice-Présidente en charge des transitions et innovations écologiques : « La Métropole s’est engagée à être territoire 100% énergies renouvelables en 2050. Cette ambition se traduit par la nécessité de décarboner massivement et en urgence nos mobilités. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’un investissement important avec l’achat de ces quatre bus articulés électriques et l’option d’achat sur 76 bus auprès d’Ebusco. Pour le climat, pour notre avenir, nous engageons massivement notre territoire dans la transition social-écologique, en nous donnant pour objectif 100% de TEOR et 50% de bus à faibles émissions en 2026 ! »
Jean-Francois Chiron, Directeur Général Ebusco France, commente : « Nous sommes très heureux d'avoir remporté cet appel d'offres important qui concrétise l’implantation d'Ebusco sur le marché français. Notre vision est celle d’un partenariat de long terme avec la Métropole Rouen Normandie, ancré dans son territoire, pour l’accompagner dans la mise en œuvre de son ambitieuse stratégie de décarbonation. Ebusco est une entreprise en permanente évolution et nous souhaitons faire de ce contrat un démonstrateur de nos savoir-faire et de nos innovations. »
Afin d’évaluer l’opportunité d’acquérir ces véhicules Ebusco, des tests sont effectués sur le réseau Astuce, selon deux configurations différentes : en exploitation commerciale avec des voyageurs et hors exploitation commerciale sans voyageurs.

Ainsi, une première phase de test, menée hors exploitation commerciale, a été réalisée jusqu’au vendredi 15 avril pour évaluer l’impact de divers paramètres sur la consommation électrique du véhicule et par conséquent l’autonomie de la batterie. Plusieurs scénarios ont ainsi été imaginés pour prendre en compte les éléments variables telles que la charge du véhicule, la conduite, les températures extérieures, l’utilisation des équipements embarqués, la mise en route de la climatisation et du chauffage.
Une deuxième phase de test est menée jusqu’au 4 mai sur les lignes TEOR, cette fois en conditions réelles de transport de voyageurs. Les données de ces deux phases de test seront ensuite analysées pour modéliser la consommation moyenne du véhicule en fonction des paramètres nommés. Elles permettront de déterminer si l’usage de ce type de véhicule est approprié sur le réseau TEOR.
L’acquisition de ces 4 bus articulés électriques Ebusco représente un investissement de 3 400 964 euros à la Métropole Rouen Normandie, soit 850 241 euros par bus. Si la Métropole active l’option d’achat des 76 bus supplémentaires, le coût total serait de 75 380 158 euros.
La Métropole Rouen Normandie dispose d’un parc total d’environ 400 bus. Vingt-deux bus électriques sont déjà en exploitation. Il est envisagé qu’une trentaine de bus électriques et quatorze fonctionnant à l’hydrogène viennent consolider le parc en 2022. Comme inscrit dans son Plan Climat Air Énergie Territoriale (PCAET), la Métropole Rouen Normandie se donne comme objectif d’être territoire 100% Énergies Renouvelables en 2050, et si possible en 2040. Signé en novembre 2018, l’Accord de Rouen concrétise une initiative unique en son genre à travers une COP21 locale, déclinaison de la COP21 des Nations Unies. La Métropole Rouen Normandie a par ailleurs été l’un des premiers territoires en France à déclarer l’état d’urgence climatique suite à l’appel du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres lors du sommet organisé à l’occasion des cinq ans de l’Accord de Paris sur le climat (Climate Ambition Summit, le 12 décembre 2020). Ces ambitions se traduisent par la nécessité de décarboner massivement et en urgence nos mobilités.