Un vaccinodrome au Kindarena

  • Publié le 07/04/2021 - 17:59
Un vaccinodrome au Kindarena

La Métropole en avait fait la proposition dès janvier : le Kindarena sera ainsi mis à disposition pour permettre d’accompagner l’augmentation du nombre de doses de vaccins annoncée par l’Etat. L’objectif du Préfet est que ce VaccinArena soit opérationnel le 8 avril.

Une visio-conférence était organisée ce mardi 30 mars à l’initiative de la Métropole Rouen Normandie pour faire un point sur la campagne de vaccination. Etaient réunis, outre la Métropole, le cabinet du Préfet, l’Agence Régionale de Santé (ARS), le CHU de Rouen, les communes déjà concernées par le fonctionnement d’un centre de vaccination, les médecins libéraux, les infirmiers libéraux, les pharmaciens et le SDIS. A cette occasion, l’ouverture d’un centre de vaccination intercommunal de grande capacité a été confirmée. La Métropole en avait fait la proposition dès janvier : le Kindarena sera ainsi mis à disposition pour permettre d’accompagner l’augmentation du nombre de doses de vaccins annoncée par l’Etat. L’objectif du Préfet est que ce VaccinArena soit opérationnel le 8 avril.

Dans sa conférence de presse du 2 avril 2021? le préfet de région a en effet précisé : 

"À Rouen, l’ouverture procède d’un regroupement des centres de vaccination de Saint-Julien et de Bois-Guillaume. Installé au Kindarena, mis à disposition par la Métropole Rouen Normandie, il sera porté par le CHU et fonctionnera grâce à l’implication des professionnels de santé hospitaliers, des médecins et infirmiers libéraux, des étudiants en santé, du SDIS 76 et d’associations de protection civile. 

Ouverts dans un premier temps du lundi au samedi il accueillera, sur prise de rendez-vous, les personnes âgées de 70 ans et plus, les personnes âgées de plus de 50 à 54 ans présentant des risques de forme grave de Covid-19, les personnes présentant une pathologie à très haut risque de forme grave quel que soit leur âge, et les professionnels de la santé et du médico-social, les aides à domicile et les pompiers."

Ce centre de vaccination intercommunal fédère les principaux acteurs de la santé. Le CHU en assurera la gestion administrative. La coordination médicale sera assurée par un binôme médecine libérale (docteur Marianne Lainé) / médecine publique (docteur Philippe Roux). Les infirmiers libéraux seront associés au fonctionnement de ce vaccinodrome, qui pourra aussi s’appuyer sur les services du SDIS (pompiers), de la Régie des Equipements Sportifs de la Métropole, des services publics métropolitains et de bénévoles.

Ce VaccinArena est destiné à compléter le dispositif déjà en place et à accompagner la montée en charge progressive du nombre de doses de vaccins disponibles. Ce sont à terme 2 à 3 000 vaccinations/jour 6j/7 qui pourront être effectuées au Kindarena. Les autres centres de vaccination aujourd’hui en service continueront à fonctionner (Halle aux Toiles à Rouen, Duclair, Saint-Aubin-lès- Elbeuf...). Les primo-injections initialement prévues en avril pour les centres du CHU de Bois-Guillaume et de Saint-Julien à Petit-Quevilly seront réorientées vers le VaccinArena, seules les injections de rappel seront effectuées dans ces deux centres, jusqu’à épuisement de la file active. Des opérations de vaccination mobiles sont par ailleurs programmées par l’ARS, en particulier sur le plateau Est.

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Charlotte Goujon, Vice-Présidente en charge de la santé et Chloé Argentin, Conseillère métropolitaine déléguée en charge du suivi de la politique d’accès aux soins : « La transformation du Kindarena en centre de vaccination est une nouvelle étape dans la lutte contre le virus. Nous mettons l’équipement à disposition des acteurs de santé, aux côtés desquels la Métropole et toutes les communes du territoire sont pleinement mobilisées. Il appartient désormais à l’État de fournir au territoire les doses annoncées. Nous le disons avec force : les territoires les plus touchés, comme le nôtre, doivent être les plus aidés. Seule une vaccination massive de nos concitoyens permettra d’envisager une sortie de crise. À nouveau, la Métropole Rouen Normandie fait front et prend toute sa part pour lutter contre l’épidémie. ».