Un milliard d’euros d’investissements avec un partenariat inédit

  • Publié le 23/08/2021 - 16:43
Un milliard d’euros d’investissements avec un partenariat inédit

Une première en France : la Métropole Rouen Normandie et Le Havre Seine Métropole signent ensemble leur Contrat de Relance et de Transition Écologique (CRTE) avec l’État.


Les réflexions engagées dans le cadre de l’Axe Seine ont donné lieu à des échanges entre Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, et Édouard Philippe, Maire du Havre, Président du Havre Seine Métropole. Ces échanges ont permis d’identifier des enjeux partagés forts de transition écologique entre les territoires havrais et rouennais, pouvant être portés ensemble dans le cadre d’un Contrat de Relance et de Transition Écologique (CRTE). Aussi, Le Havre Seine Métropole et la Métropole Rouen Normandie ont décidé d’établir ensemble un contrat commun avec l’État. Une telle démarche établie entre deux grandes métropoles et l’État est une première en France.
En effet, l’ambition partagée des deux territoires retranscrite dans ce contrat trouvera une expression particulièrement convergente autour de thématiques telles que la décarbonation de flottes de véhicules, le développement d’une filière hydrogène, la réhabilitation thermique de bâtiments, l’agriculture pour une alimentation responsable, la renaturation des espaces, la logistique fluviale, en partenariat étroit avec les ports maritimes, et la culture pour une attractivité accrue de l’axe Seine.
Dans le cadre de ce CRTE, la CU havraise et la Métropole rouennaise impulsent une dynamique d’entraînement de leurs communes membres, qui participe de la transition écologique et sociale. Au total, plus d’un milliard d’euros de projets pourraient être engagés par la Métropole Rouen Normandie, ses communes et ses partenaires sur la période 2021-2026, le territoire havrais comptabilisant des investissements à hauteur de près de 600 M€. Des rencontres annuelles entre les partenaires, la Métropole Rouen Normandie, le Havre Seine Métropole et l’État permettront d’établir les actions à réaliser chaque année et les modalités de soutien financier de la part de l’État.
Le dispositif des Contrats de Relance et de Transition Écologique (CRTE), sur la base d’un projet de territoire et du dialogue entre l’État et les collectivités territoriales, porte des actions qui visent à atteindre des objectifs locaux, contributeurs d’enjeux nationaux, européens et internationaux, sur des défis majeurs relatifs à la décarbonation de la production d’énergie en 2050, au développement d’une nouvelle économie (circulaire, décarbonée, résiliente, solidaire), à la création d’emplois, à la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles (eau, sol, infrastructures agroécologiques, minéraux rares…).
La Métropole Rouen Normandie, très engagée sur le sujet de la transition écologique et sociale, notamment à travers son PCAET (Plan Climat Air Énergie Territorial), son Contrat de Transition Écologique, sa démarche de COP21, renforce cet engagement dans les mois et années à venir avec l’ensemble de ses partenaires et acteurs du territoire, dont les communes. Aussi, la conclusion d’un CRTE, et sa déclinaison opérationnelle jusqu’en 2026, permet d’établir un premier cadre clarifiant les différentes interventions financières de l’État à court terme au titre de la relance et de préparer son accompagnement dans les prochaines années.
Les leviers financiers de l’État au titre du CRTE sont, cette année, ceux mis en œuvre dans le cadre du plan de relance national : Dotation de Soutien à l’Investissement Local (DSIL), DSIL rénovation énergétique, DSIL exceptionnelle mais également les crédits obtenus en réponse à des appels à projets ponctuels (friches, numérique, mobilité active, biodiversité, PAT...) ou des crédits gérés par les opérateurs tels que l’ADEME, l’Agence de l’Eau ou encore la Banque des Territoires.
Au total, l’État s’engage en 2021 au titre de la DSIL à près de 11,7 millions d’euros pour des projets inscrits au titre du CRTE sur le territoire métropolitain. Des crédits complémentaires pourraient être sollicités sur les actions recensées dans le cadre du CRTE auprès de la Région Normandie, du Département de Seine-Maritime ou de l’Europe.