Les mille vies d'Adrien

  • Publié le 13/05/2021 - 09:59
Les mille vies d'Adrien

Patron des bateliers, Saint Adrien a fort logiquement une place réservée en vallée de la Seine. À Belbeuf, accrochée à la falaise, la chapelle qui lui est dédiée est un authentique réservoir de légendes et d’usages. L’occasion de se souvenir de l’abri troglodyte qui servit de berceau à la chapelle fondée en 1557. A cette époque, les pèlerins défilent pour se préserver des maladies et des tempêtes ou pour assurer leur descendance.

Au début du XVIIIe siècle, la chapelle prend sa forme actuelle, avec son toit de chaume et son petit clocher recouvert d’essences de châtaignier. On n’y vient pas que pour prier. Elle servira d’entrepôt à vin pendant la Révolution et d’abri pendant la Seconde Guerre mondiale. On la retrouve aussi en illustration sur l’étiquette de la Jouvence de l’abbé Soury. Elle est en piteux état dans les années 70 et il faut un miracle pour la sauver. L’association des amis de la chapelle fondée en 1980 recueille des fonds pour la remettre en état. La chapelle devient alors une galerie d’art dans le sillage d’Albert Barubé. Les artistes solidaires, vendent leurs œuvres au profit de Saint Adrien et offrent une seconde jeunesse aux vitraux. Aujourd’hui encore, lieu de toute les cultures, la chapelle surprend le visiteur du haut de la falaise.

  • 1-2 Chemin de la Chapelle à Belbeuf. Site accessible le mardi de 10h à 12h et de 14h à 17h30 (17h de nov à fév.), le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30 (17h de nov à fév.) et le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h30 (17h de nov à fév.) Tél : 02 35 80 24 92