La friche industrielle Cousin-Corblin poursuit sa mutation

  • Publié le 31/08/2021 - 09:00
Fresque Cousin-Corblin

Une fresque artistique éphémère décore la friche industrielle Cousin-Corblin, site voué à être reconverti l’année prochaine.

Dans l’attente de l’identification d’un porteur de projet pour la reconversion définitive du site, prévue à compter de 2022, la Métropole et Elbeuf ont lancé un appel à projets artistiques pour donner vie et valoriser la friche industrielle Cousin-Corblin. Les ouvertures condamnées du bâtiment 2, unique édifice conservé sur site, accueillent désormais une fresque artistique réalisée par l’artiste Maxime Vey, membre du collectif de fresques Intramuros, basé à Lyon.
Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Laurence Renou, Vice-Présidente en charge de la Culture, et Djoudé Merabet, Maire d’Elbeuf et Vice-Président de la Métropole en charge de l’urbanisme et du Pôle de proximité́ Val-de-Seine, rappellent que « la Métropole et Elbeuf ont engagé une démarche de reconversion massive des friches et sites industriels du territoire. Nous devons, partout où cela est possible, freiner l’étalement urbain et reconstruire la ville sur la ville. Ces opérations de reconversion sont l’occasion pour les habitants et les artistes de s’approprier ces vastes espaces en mutation ».
Ce projet global de reconversion doit permettre, à terme, la réalisation d’un morceau de ville à la programmation mixte. Il est également envisagé d’ouvrir le site sur son environnement et de conserver un espace public accessible en y développant des aménagements de type « nature en ville ». Le site Cousin-Corblin est par ailleurs localisé dans un secteur de la ville en transformation et comprenant plusieurs autres friches dont la réhabilitation est aujourd’hui à l’étude. De manière générale, ce programme a pour ambition de participer à la stratégie de redynamisation du centre-ville d’Elbeuf poursuivie depuis plusieurs années et réaffirmée en 2020.
Dans l’attente de l’opération de reconversion, la Métropole et la Ville ont souhaité mettre le site à disposition pour réaliser un projet artistique et faire participer les habitants autour d’aménagements provisoires. Aussi, il a été décidé de conduire un projet artistique sur l’unique édifice conservé. L’artiste Maxime Vey a été retenu dans le cadre de l’appel à
projets et est ainsi intervenu pour réaliser une fresque achevée le 29 août.
Il s’agit d’une intervention artistique éphémère puisque dans le cadre de la reconversion définitive du site, ce bâtiment pourrait être réhabilité ou bien démoli selon le projet retenu.
Le projet global de reconversion répondra aux enjeux relatifs aux différentes échelles du territoire :
- à l’échelle du territoire métropolitain, la construction d’un projet innovant et/ou d’expérimentation de reconversion de friche,
- à l’échelle communale, la mise en adéquation avec les besoins de la commune et l’intégration à la stratégie de redynamisation initiée par la Ville et la Métropole,
- à l’échelle du quartier, la reconstitution d’un « nouveau morceau de ville » intégré.