Chapelle Darblay, la mobilisation paie : le Président Macron répond

  • Publié le 14/05/2021 - 22:02
Chapelle Darblay, la mobilisation paie : le Président Macron répond

Déclaration de Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie.

« Vous vous souvenez peut-être que Chapelle Darblay, à Grand-Couronne, fut mon premier déplacement comme Président de la Métropole Rouen Normandie.

Vous vous souvenez sans doute que le 10 mars dernier, à mon initiative, plus de 80 maires de grandes villes de France (Paris, Nantes, Rennes, Villeurbanne, Clermont-Ferrand, Le Havre, Saint-Etienne...), mais aussi des parlementaires, élus et maires de notre métropole rouennaise de tous bords, en particulier Julie LESAGE, Mélanie BOULANGER, Didier MARIE, Djoudé MERABET, prenaient conjointement la plume pour interpeller le Président de la République Emmanuel MACRON à propos de Chapelle Darblay. Nous exprimions ces messages simples : Chapelle Darblay est au coeur de l’économie circulaire, il faut sauver cette usine ! Nous, collectivités, sommes prêts à prendre toute notre part. Car au XXIème siècle, il serait absurde de brûler ou d’enfouir du papier plutôt que de le recycler !

Je viens de recevoir sa réponse, que je vous livre ici. C’est à ma connaissance la toute première fois que le Président de la République s’exprime officiellement et directement sur Chapelle Darblay. Au moment où les offres engageantes des repreneurs potentiels doivent être déposées auprès du propriétaire finlandais UPM, j’y vois un signe encourageant. Notre mobilisation, avec celle du Président du CESER Jean-Luc LEGER et des représentants syndicaux Arnaud DAUXERRE, Cyril BRIFFAULT, Julien SENECAL, paie.

Bien sûr, maintenant, les actes doivent suivre. Nous serons particulièrement attentifs et vigilants. Nous le devons à tous les salariés de Chapelle, à leurs familles. Et à toutes celles et ceux qui sont, comme nous, persuadés que l’avenir de l’économie circulaire passe par Chapelle Darblay, à Grand-Couronne."