Capitale du Monde d'après : visitez un village durable

  • Publié le 28/09/2021 - 08:50Mis à jour le 06/10/2021 - 16:41
Roncherolles

Pionnier et exemplaire en matière de développement durable, Roncherolles-sur-le-Vivier présente son écoquartier le 1er octobre 2021 dans le cadre des visites communales.

Roncherolles

La protection de l’environnement et de la biodiversité font partie de l’ADN des élus de Roncherolles-sur-le-Vivier. Depuis des décennies. « Le conseil municipal a décidé l’extinction de l’éclairage public dès 1980, rappelle Sylvaine Santo, la maire. Pour des raisons écologiques mais aussi économiques. Cette mesure a déclenché un tollé général à l’époque ! »
Située à moins de 10 km à l’est du centre de Rouen, entre champs et forêt, la petite commune a toujours conservé cette avance. Roncherolles est l’une des premières communes de la Métropole à abandonner les traitements phytosanitaires, développe les chemins pédestres et les pistes cyclables, participe activement à la politique de renaturation de la Métropole…
Sa plus grande réalisation, celle qui l’a fait connaître en Normandie et en France, c’est son écoquartier. Et pourtant, lorsque les premières réflexions ont été lancées il y a une quinzaine d’année, on ne parlait pas d’écoquartier. « Le projet a commencé à mûrir, nous avons défini nos priorités, et il s’est avéré que ça ressemblait à un écoquartier. » Les élus décident de s’inscrire pleinement dans cette démarche, se forment, s’entourent des bonnes personnes et des bons organismes. Au fur et à mesure de son aménagement, le quartier remplit les conditions pour être labellisé. La quatrième et ultime étape de la labellisation - « l’écoquartier confirmé » - est en cours. « C’est l’étape d’évaluation par les habitants et les usagers, par ceux qui en assurent la gestion aussi, résume Robert Lafite, adjoint à l’Environnement. Comment les gens appréhendent le quartier, les points positifs, ce qu’on pourrait améliorer… » Les élus attendent sereinement le verdict de la commission, annoncé pour le 21 octobre. Les retours des habitants du quartier et du reste de Roncherolles sont très positifs, l’aménagement est cité en exemple et est régulièrement visité par des délégations d’élus, de techniciens… Et surtout, le nouveau quartier a transfiguré et redynamisé le centre-bourg.

Un village transfiguré

Au début des années 2000, le centre-bourg de Roncherolles est constitué par la mairie, l’église, l’école et… une ferme en activité ! « Les vaches étaient à quelques mètres des écoliers, se remémore Robert Lafite. En plus, la route départementale passait juste devant l’entrée de l’école.. » Quand l’agriculteur cesse son activité, les élus voient l’opportunité d’utiliser cette grande parcelle pour revoir complètement l’aménagement du centre-bourg. Ils vont être très ambitieux :
-    le tracé de la route départementale est modifié pour l’éloigner de l’école
-    l’entrée de l’école est modifiée, la cour de récréation agrandie
-    la grange de l’ancienne ferme est réhabilitée et transformée en bâtiments publics et trois logements locatifs ; la colonie d’hirondelles qui y passe les beaux jours est sauvée
-    un grand espace environnemental est aménagé autour de la mare
-    39 logements (22 en locatif, 17 en accession à la propriété) sont construits
-    Une case commerciale est construite : elle est occupée depuis 2016 par un salon de coiffure
-    Les modes de déplacement doux sont favorisés
-    Les eaux de pluie, y compris les eaux pluviales des habitations, sont traitées sur place et ne sont donc pas rejetées dans le réseau

Maintenant achevé, l’écoquartier remplit toutes les attentes des élus, et les besoins des habitants. « Nous tenions à avoir de la mixité sociale et générationnelle, souligne Sylvaine Santo. Proposer des solutions de logement à des jeunes qui veulent s’installer à Roncherolles et aux anciens qui veulent revendre leur maison et rester dans le village. » Cette « urbanisation maîtrisée » a porté le nombre d’habitants à 1 182, densifié le centre-bourg et a donc conforté les commerces et les services, l’école en premier lieu.
Une réussite à découvrir en balade tout au long de l’année ou ce vendredi 1er octobre en compagnie de Robert Lafite.

Roncherolles