Aller au contenu principal

Une femme à la barre

  •   02/12/19

Licenciée au Club de Voile Saint-Aubin/Elbeuf, Pauline Courtois participe à l’événement international organisé sur le lac de Bédanne du 6 au 14 décembre. Rencontre avec la numéro un mondiale de match racing féminin, une compétitrice chevronnée au palmarès presque parfait.

Elle navigue à Bédanne depuis 5 ans. La Brestoise a choisi le Club de voile Saint Aubin Elbeuf pour se perfectionner dans sa discipline de voile de prédilection, le match racing.

« C’est l’une des meilleures structures de France avec un groupe d’entraînement reconnu à l’international, un petit club avec un super palmarès (NDLR : Élu Club compétition de l’année 2018 par la FFVoile), assure Pauline Courtois, professeure d’EPS au Havre. Je m’entraîne entre Le Havre, Saint-Aubin et Poses, cela permet de varier les conditions de navigation et les embarcations. »

Car le match racing demande beaucoup d’expérience : « Les bateaux (6 à 12m) varient en fonction des courses. L’enjeu est aussi de savoir transposer sa technique sur tout type d’embarcation ! »

C’est une épreuve tactique, en duel, où il faut manœuvrer vite.


À 30 ans, Pauline maîtrise parfaitement la discipline. Barreuse – « chef d’orchestre à bord » et aussi le seul à collecter les points quel que soit l’équipage - depuis 2015, elle est déjà en féminine double championne de France, championne d’Europe, numéro un mondiale, a remporté les trois dernières coupes du monde… et se place 2e et 3e des derniers championnats du monde. Son prochain challenge est donc là : « remporter le championnat du monde fin 2020 ! »

Un palmarès unique qu’elle partage avec son équipe : Maelenn, Louise, Nathalie et Sophie. « Sur le bateau, chacune à son poste est indispensable ! »

Mais la voile est aussi l’un des rares sports qui prône la mixité. Du 6 au 14 décembre à Bédanne, elle affrontera des équipages mixtes parmi les meilleurs mondiaux, dont deux autres licenciés du CVSAE. Dans le top 50 de ce tableau, elle peut créer la surprise… 

En savoir plus sur la compétition et sur le CVSAE.