Aller au contenu principal

431 millions d’euros pour les quartiers

  •   12/07/19

Les conventions permettant la mise œuvre des projets de renouvellement urbain dans neuf quartiers de la Métropole ont été signées ce vendredi 12 juillet.

431 millions d’euros vont être injectés dans neuf quartiers de la Métropole dans le cadre du second programme de rénovation urbaine. Les conventions permettant la mise en œuvre des projets ont été signées ce vendredi 12 juillet en Préfecture de Rouen par les élus et Nicolas Grivel. Ce dernier, directeur général de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), a débuté son séjour sur le territoire par une visite des Hauts-de-Rouen afin de découvrir les futurs chantiers.
L’objectif de l’Anru est de renforcer l’attractivité et la mixité sociale dans ces quartiers, en finançant des constructions, réhabilitations, démolitions d’équipements publics, de logements sociaux, des opérations de réaménagement des espaces publics. Les neuf quartiers comptent au total 39 000 habitants et 14 000 logements sociaux.
Le Programme de rénovation urbaine est financé par l’État via l’Anru, la Métropole, les communes, la Région, le Département, les bailleurs sociaux. La Métropole participe à hauteur de 56 millions d’euros, dont 24 millions sur les aménagements urbains en tant que maître d’ouvrage, 10 millions d’aides au titre de sa politique habitat pour la requalification thermique des logements sociaux (label BBC rénovation) et l’accession sociale à la propriété, et 22 millions de participation au financement des projets d’équipements communaux.

Les quartiers concernés par l’Anru dans la Métropole :
- Trois quartiers d’intérêt national : Hauts-de-Rouen à Rouen, les Arts et les Fleurs-Feugrais à Cléon/Saint-Aubin-lès-Elbeuf, La Piscine à Petit-Quevilly.
- Six quartiers d’intérêt régional : Plateau à Canteleu, Parc-du-Robec à Darnétal, Centre-Ville à Elbeuf, Grammont à Rouen, Bel-Air à Oissel, Château-Blanc à Saint-Étienne-du-Rouvray.

Récemment dans la thématique "Urbanisme"