Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
15/01/2013

Les Bleues font leurs adieux !

Signature, à Istanbul, du contrat de vente entre la CREA et la Ville de Gaziantep, en présence de Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur.
 
Le contrat de revente des anciennes rames de métro de la CREA est officiellement signé. Les 28 rames ont été rachetées par la ville de Gaziantep en Turquie pour un montant de 5,2 millions d’euros.
 
Mardi 15 janvier, Frédéric Sanchez, président de la CREA, s’est rendu en Turquie afin de signer officiellement le contrat de revente des anciennes rames de métro bleues de notre territoire avec la ville de Gaziantep. « Située au Sud-Est de l’Anatolie, Gaziantep a récemment doublé sa population – elle compte aujourd’hui plus d’1,2 million d’habitants - et avait besoin d’augmenter rapidement son offre de tramway », explique le Président de la CREA. Les 28 anciennes rames TFS, encore en très bon état, ont donc été rachetées par la ville turque pour un montant de 5,2 millions d’euros net, « soit 9% du prix d’acquisition d’il y a 18 ans », précise Frédéric Sanchez.
 
La ville prend également à sa charge un stage de formation à la maintenance du matériel et l’acheminement des rames. Signé en présence des ministres du commerce extérieur français et turc, ce contrat est une nouvelle occasion pour la France de restaurer des relations sereines avec la Turquie et pour la CREA de réfléchir à d’éventuelles coopérations futures avec Gaziantep.
 
Aujourd’hui, quatre rames bleues circulent encore sur le réseau de la CREA. Elles seront entièrement retirées dès début mars pour laisser place aux 27 nouvelles rames Citadis Alstom (dont 22 sont déjà entrées en circulation). Par jour, ces 27 nouvelles rames pourront transporter 40 000 passagers supplémentaires, soit 100 passagers en plus dans chaque rame !