Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
20/12/2011

Vers un partenariat avec Louviers/Val-de-Reuil

Vers un partenariat avec Louviers/Val-de-Reuil
 
La CREA et la CASE (Communauté d’agglomération Seine-Eure, autour de Louviers/Val-de-Reuil) souhaitent s’associer pour créer dès 2012 l’un des premiers pôles métropolitains de France.
 
L’axe Seine, le développement économique, le tourisme, les transports… Situées sur le même grand bassin de vie et d’emploi, la Communauté d’agglomération Seine-Eure (CASE, 29 communes dont Louviers et Val-de-Reuil) et la Communauté d’agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe (CREA) partagent bien des problématiques. Les deux communautés voisines souhaitent créer ensemble, dès 2012, un pôle métropolitain afin de renforcer leurs coopérations au bénéfice des habitants. Le projet a été présenté le vendredi 16 décembre à Évreux, au siège du Conseil général, preuve de l’intérêt et du soutien du Département de l’Eure. La Région Haute-Normandie et le Département de Seine-Maritime sont dans les mêmes dispositions.
 
« Il ne s’agit ni d’une fusion, ni d’une absorption, ni de la création d’une métropole, soulignent Franck Martin, président de la CASE, et Laurent Fabius, président de la CREA. Un pôle métropolitain est un outil coopératif très souple où le travail ne se fait que dans le consensus. Il s’agit de mettre en place des synergies dans des domaines d’intérêt métropolitain afin de gagner en efficacité et de réaliser des économies. » Le président de la CREA a également insisté sur le respect de l’identité de chaque communauté et de chacune des communes qui les composent.
Le pôle métropolitain serait animé par un syndicat mixte, dont le comité serait composé de 32 membres (16 représentants de chaque communauté). Les conseils de la CREA et de la CASE devraient délibérer sur ce projet à la fin du mois de janvier. Il devra également être approuvé par les deux conseils généraux et le conseil régional. C’est le Préfet qui validera ensuite la création du pôle métropolitain.
 
Le pôle métropolitain ne lèvera pas d’impôts : les deux communautés contribueront directement à son financement. Chaque communauté détachera des collaborateurs pour doter le pôle de moyens humains : il n’y aura donc pas d’embauches nouvelles.
 
 
Trois domaines
Trois principaux domaines de coopération ont été identifiés : le tourisme, les possibilités de transports, le développement économique.