Parc naturel urbain du Champ de Courses

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :

Concertation participative
« Parc naturel urbain du Champ de Courses »

Depuis la fermeture de l'hippodrome en 2005, le champ de courses des Bruyères constitue un vaste espace naturel au cœur de la ville prisé des promeneurs comme des sportifs. Afin de préserver les 28 hectares de ce poumon vert de la rive gauche, la Métropole lance un projet de reconversion de l'ancien hippodrome des Bruyères en parc naturel urbain, en concertation avec la population.

Aucune proposition n'est aujourd'hui arrêtée : le parc est à imaginer ensemble. Plusieurs acteurs se sont saisis de la question à différents échelons. Il est temps de mettre ces réflexions en commun !

D'octobre à décembre 2013, une phase de programmation participative est organisée par la Métropole afin de poursuivre collectivement les réflexions engagées. Elle permettra de connaître les besoins, les attentes, les propositions du public le plus large pour imaginer ensemble l'avenir du parc et de construire un projet fédérateur.

Toutes les contributions sont attendues pour enrichir le projet et définir les grandes orientations du futur parc !


Retour sur

Clôture de la 1ère phase de la concertation participative

Plus de 80 personnes étaient présentes le lundi 8 décembre 2014 à la réunion de clôture de la 1ère phase de concertation «Imaginez votre futur parc» qui avait pour but la co-construction du programme du futur parc naturel urbain avec la population. Au cours de celle-ci plusieurs formes de participation se sont conjuguées : visites thématisées du site, participation à la journée Automne aux Bruyères organisée par l’association Champ de Courses des Bruyères Ensemble, questionnaires, réunions publiques, 4 ateliers de travail, des ateliers avec les services de la Métropole. Un atelier à la cité Verlaine et un atelier intergénérationnel organisé par l’Association pour les Echanges Intergénérationnels sont venus compléter et enrichir le dispositif. Au cours de la démarche, l'agence de programmation A et Cetera a étoffé son diagnostic puis ses pistes de programme. Ce dernier a été validé lors du comité de pilotage du 24 octobre 2014.

Pour plus d’informations

Lors de cette réunion de clôture de cette première phase, des témoignages ont été recueillis auprès des participants dans la vidéo ci-dessous :


Première réunion de restitution

Mercredi 18 décembre, la première réunion de restitution des différents temps de concertation a eu lieu en présence des élus. Auprès d’un public toujours aussi nombreux et intéressé, elle a permis de revenir sur les différents événements organisés depuis la journée du 06 octobre : les visites du site, la diffusion d’un questionnaire, les 3 ateliers participatifs au stade Robert Diochon complétés par un atelier avec les habitants de la Cité Verlaine et un café intergénérationnel organisé par l’Association pour les Echanges Intergénérationnels (AEI). Les productions des 5 groupes de travail ont été filmées et présentées lors de cette réunion. S’il apparaît clairement que les fondamentaux du parc font consensus : parc du quotidien, mémoire équine, préservation de la biodiversité et 2 à 3 terrains de foot, différents avis ont été donnés sur les orientations qui permettront d’aboutir au concept de parc : les différentes formes de jardinages et l’expression culturelle et artistique.

De nombreuses questions relatives aux terrains de foot que réalisera la Ville de Rouen ont été posées. Certains participants regrettant que ces derniers soient en synthétique. Pour répondre de manière précise, une fiche explicative sera réalisée par la Ville de Rouen et la Métropole et sera mise en ligne prochainement sur notre site.

Et pour 2014 ?
Le Président a précisé que des compléments techniques sur l’état des sols, la cartographie des différents habitats faune/flore et la synthèse des différentes propositions issues de la concertation par le programmiste A et Cetera nécessitaient un temps de travail des équipes en charge du projet sur le premier trimestre 2014. La concertation se poursuivra au printemps 2014, des propositions de programme seront soumises aux habitants et associations.

L’ensemble des informations relatives aux avancées des études et les nouveaux temps d’échanges seront relayés par le site internet et via des mails et courriers adressés aux personnes intéressées. Les personnes n’ayant pas participé aux ateliers de 2013, peuvent, si elles souhaitent être informées, laisser leur coordonnées à l’adresse suivante : imaginez-votre-parc@metropole-rouen-normandie.fr



Réunion de lancement

Plus de 80 personnes ont participé mercredi 9 octobre à la réunion de lancement de la concertation engagée avec la population pour réfléchir au devenir des terrain de l'ancien hippodrome des Bruyères.

Après une présentation par le Président et les maires des villes de Sotteville et Saint-Etienne-du-Rouvray des études antérieures, les invariants ont été déclinés par Bernard Jeanne, Conseiller de la Métropole délégué à l'aménagement du quartier Flaubert et de l'Hippodrome des Bruyères.

L'agence d'urbanisme Ville Ouverte, spécialisée dans la concertation et désignée par la collectivité, a détaillé le diagnostic établi et Emmanuel Redoutey, enseignant à l'Institut d'Urbanisme de Paris, a complété les différentes présentations avec des exemples de parcs naturels urbains aménagés en concertation avec la population. Un temps d'échange a clôturé la réunion publique, où membres d'associations, riverains et habitants de l'agglomération ont pu s'exprimer.


Visites du parc

Samedi 12 octobre au matin, des riverains de l'Hippodrome des Bruyères et des habitants de l'agglomération se sont donné rendez-vous pour participer à des visites guidées du champ de courses, futur parc naturel urbain.

Plusieurs visites thématiques étaient au programme : une visite biodiversité, menée par Philippe Bérenger-Lévèque de l'association Caliter et Audrey Blondel, ingénieur écologue de la Métropole, a permis de révéler les richesses du site, sa faune et sa flore. Une visite paysage, qui avait pour but de faire découvrir les différents ambiances du site tel qu'il existe aujourd'hui. Les participants ont pu faire part de leurs impressions et exprimer ce que le paysage leur évoque à Emilie Pascal et Eloise Bloit, de l'agence de programmation paysagiste AetCetera. Et enfin, une visite histoire organisée par Michel Croguennec, historien, qui a décrit les usages surprenants et bien moins connus du terrain que les activités de courses hippiques de l'hippodrome.


Premier atelier

Près de 40 personnes sont venues au 1er atelier participatif. L'objectif était de partager le diagnostic présenté en réunion plénière par le bureau d'études en charge du programme du futur parc : A et Cetera. Pour cela, la méthode d'animation choisie a fait l'objet d'une collaboration entre la Métropole, Ville Ouverte et l'association Mongo'caux (Frédéric Louchel). Chaque participant a été interrogé sur « ce qu'évoque pour lui le site de l'ancien champ de courses ».

Le ressenti, le vécu ou l'imaginaire devait être condensé en 3 idées notées par chacun sur des post-it. Suite à un travail en petit groupe, l'ensemble des mots choisis par les participants a été regroupé par grandes thématiques. Les principales notions évoquées par le groupe sont la nature en ville (biodiversité notamment), l'espace, la mémoire et l'animation liée à l'ancienne activité d'hippodrome et le potentiel du site. Ces échanges serviront de base pour le deuxième atelier, où les premières orientations programmatiques pourront être dessinées.


Deuxième atelier

Environ 60 personnes ont participé au 2e atelier participatif qui avait pour objectif de passer des enjeux du site aux grandes orientations de son aménagement. Cette forte participation a permis de créer une dynamique de groupe et démontre l'intérêt des habitants et des nombreuses associations pour la démarche et le projet. On pourra notamment citer Champ de courses des Bruyères Ensemble, Caliter, Champ des possibles, l'Union des Arts Plastiques de SER, Autisme 76, l'AMAP Quevilly...

Après un retour sur l'analyse des questionnaires par l'agence Ville Ouverte et l'association Champ de Courses des Bruyères Ensemble, 3 groupes de travail ont été constitués pour échanger sur les attentes des participants en termes d'activités, d'ambiance et d'équipements pour le futur parc. Les participants disposaient de plus d'une heure de temps de discussion en groupe, permettant à chacun de s'exprimer et aux associations d'exposer des thématiques plus précises. Ainsi, l'association Champ des possibles a suggéré de développer l'agriculture urbaine et la permaculture sur le site (tel que la ferme du bec Hellouin peut le mettre en œuvre) et l'Union des Arts Plastiques a proposé un parcours d'art contemporain.

Globalement, les contributions ont fait ressortir les notions suivantes :

  • Pédagogie (transmission d'un savoir ou d'un savoir-faire)
  • Un parc pour tous
  • L'importance de l'animation du futur parc
  • L'accessibilité...


Troisième atelier

Le 3ème atelier a eu pour objectif de définir les grandes orientations du programme du futur parc. 55 personnes ont participé à cet atelier et se sont réunis en 5 tables rondes pour construire ensemble un programme de parc. Avec une photo aérienne du champ de courses comme principal support, les participants avaient également à leur disposition des pictogrammes et des propositions d'équipement mises à l'échelle de la photographie aérienne.

Ils devaient placer le socle du parc, qui comprend les éléments qui doivent apparaître dans le programme. Le socle est la conclusion des ateliers précédents et regroupe les thématiques suivantes :

  • Parc du quotidien (aire de jeux, accès, signalétique…)
  • Sport (2 à 3 terrains de foot, course, sports libres…)
  • Nature et biodiversité (Préservation, valorisation, pédagogie…)
  • Mémoire en lien avec le cheval (évènement, aires de jeux thématisées…)

Pour rayonner, ce parc doit disposer d'une identité forte à construire à partir de 2 thématiques, là aussi mises en évidence par des propositions associatives et riveraines lors des précédents ateliers : jardinages et expressions culturelles et artistiques.

Les contributions des participants ont été filmées, découvrez-les ci-dessous.